Articles

Affichage des articles du 2015
Image
Des garçons bien élevés Tony Parsons


4ème de couverture :

Vous avez le coeur bien accroché ? Plongez dans les recoins les plus sombres de l'âme humaine avec le meilleur thriller anglais de l'année. Ils sont sept. Ils se connaissent depuis vingt ans, tous anciens élèves de la très prestigieuse école de Potter's Field. Des hommes venus des meilleures familles, riches et privilégiés. Mais quelqu'un a décidé de les égorger, un à un. Quel secret effroyable les lie ? Sur quel mensonge ont-ils construit leur vie ? L'inspecteur Max Wolfe va mener l'enquête, depuis les bas-fonds de Londres jusqu'aux plus hautes sphères du pouvoir. Au péril de sa vie.

mon avis : très bon polar qui se lit facilement. Le héros est attachant, l'intrigue est intéressante et on a hâte de savoir qui est le coupable. Ce n'est pas parfait mais on passe un très bon moment.

ma note : 4,8 / 5
Image
Ce que le jour doit à la nuit Yasmina Khadra

4ème de couverture :


Algérie, dans les années 1930. Les champs de blés frissonnent. Dans trois jours, les moissons, le salut. Mais une triste nuit vient consumer l'espoir. Le feu. Les cendres. Pour la première fois, le jeune Younes voit pleurer son père.Et de pleurs, la vie de Younes ne manquera pas. Confié à un oncle pharmacien, dans un village de l'Oranais, le jeune garçon s'intègre à la communauté pied-noire. Noue des amitiés indissolubles, françaises, juives : " les doigts de la fourche ", comme on les appelle. Et le bonheur s'appelle Émilie, une " princesse " que les jeunes gens se disputent. Alors que l'Algérie coloniale vit ses derniers feux, dans un déchaînement de violences, de déchirures et de trahisons, les amitiés se disloquent, s'entrechoquent. Femme ou pays, l'homme ne peut jamais oublier un amour d'enfance...



mon avis : un livre bouleversant, indispensable, une belle découver…
Image
Le  Doute S.K. Tremayne


4ème de couverture :

Un an après le décès accidentel de Lydia, l'une de leurs filles jumelles, Angus et Sarah Moorcroft quittent Londres pour oublier le drame. Ils s'installent sur une petite île écossaise, qu'ils ont héritée de la grand-mère d'Angus, au large de Skye. Mais l'emménagement ne se passe pas aussi bien que prévu. Le comportement de Kirstie, leur fille survivante, devient étrange : elle se met à affirmer qu'elle est en réalité Lydia. Alors qu'un brouillard glacial enveloppe l'île, l'angoisse va grandissant... Que s'est-il vraiment passé en ce jour fatidique où l'une des deux sœurs a trouvé la mort ? S. K. Tremayne signe un thriller psychologique à vous glacer le sang, avec le thème fascinant de la gémellité, et prend le temps d'installer un cadre hostile et intrigant à la fois. Alors que l'intrigue se resserre, la nature se fait de plus en plus menaçante... 

mon avis : un roman oppressant, un couple…
Image
Today we live Emmanuelle Pirotte

4ème de couverture : 

Un rencontre improbable...

Décembre 1944. C'est la contre-offensive allemande dans les Ardennes belges. Pris de panique, un curé confie Renée, une petite fille juive de 7 ans, à deux soldats américains. Ce sont en fait des SS infiltrés, chargés de désorganiser les troupes alliées. Les deux nazis décident d'exécuter la fillette. Au moment de tirer, Mathias, troublé par le regard de l'enfant, tue l'autre soldat.

Commence dès lors une cavale, où ils verront le pire, et parfois le meilleur, d'une humanité soumise à l'instinct de survie.



Aucun personnage de ce roman palpitant n'est blanc ou noir. La guerre s'écrit en gris taché de sang. Une écriture efficace et limpide.


mon avis : Une belle histoire sur fond de fin de guerre, l'amitié improbable entre une enfant juive et un soldat nazi... un auteur à découvrir



ma note : 4,8 / 5


Image
Eux sur la photo Hélène Gestern


4ème de couverture :

Une petite annonce dans un journal comme une bouteille à la mer. Hélène cherche la vérité sur sa mère, morte lorsqu’elle avait trois ans. Ses indices : deux noms et une photographie retrouvée dans des papiers de famille, qui montre une jeune femme heureuse et insouciante, entourée de deux hommes qu’Hélène ne connaît pas. Une réponse arrive : Stéphane, un scientifique vivant en Angleterre, a reconnu son père. Commence alors une longue correspondance, parsemée d’indices, d’abord ténus, puis plus troublants. Patiemment, Hélène et Stéphane remontent le temps, dépouillant leurs archives familiales, scrutant des photographies, cherchant dans leur mémoire. Peu à peu, les histoires se recoupent, se répondent, formant un récit différent de ce qu’on leur avait dit. Et leurs découvertes, inattendues, questionnent à leur tour le regard qu’ils portaient sur leur famille, leur enfance, leur propre vie. 

mon avis : un gros coup de cœur pour moi. De…
Image
Zoo James Patterson
4ème de couverture :

À Los Angeles, deux lions dévorent leur gardien. Dans l'État de New York, des chasseurs sont tués par des ours bruns. En Inde, un éléphant piétine à mort son cornac... Partout, les bêtes, sauvages et domestiques, se montrent brusquement d'une agressivité inouïe à l'encontre d'une espèce bien particulière : l’homme. Seul Jackson Oz, docteur en biologie à l’université de Californie, a conscience de la menace : l'humanité court à sa perte. Bientôt la Terre ne sera plus qu'un vaste zoo sans cages, dont les animaux auront pris le contrôle. Numéro un mondial du suspense, James Patterson délaisse le temps d'un roman ses intrigues policières pour nous livrer un thriller apocalyptique.


mon avis : Après avoir vu les premiers épisodes de la série, j'ai eu très envie de m'attaquer au livre et je ne suis pas déçue. Je l'ai dévoré en quelques heures et il est cent fois mieux que la série qui passe actuellement sur TF1. …
Image
Il était une ville Thomas B. Reverdy

4ème de couverture :
Ici, les maisons ne valent plus rien et les gens s’en vont, en les abandonnant purement et simplement ; la ville est en lambeaux. Nous sommes à Detroit en 2008 et une blague circule : que le dernier qui parte éteigne la lumière. On dirait que c’est arrivé. C’est dans cette ville menacée de faillite qu’Eugène, un jeune ingénieur français, débarque pour superviser un projet automobile. C’est dans un de ces quartiers désertés que grandit Charlie, Charlie qui vient, à l’instar de centaines d’enfants, de disparaître. Mais pour aller où, bon Dieu, se demande l’inspecteur Brown chargé de l’enquête. C’est là, aussi, qu’Eugène rencontrera Candice, la serveuse au sourire brillant et rouge. Et que Gloria, la grand-mère de Charlie, déploiera tout ce qui lui reste d’amour pour le retrouver. Thomas B. Reverdy nous emmène dans une ville mythique des États-Unis devenue fantôme et met en scène des vies d’aujourd’hui, dans un monde que la crise …
Image
La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert Joël Dicker

4ème de couverture :

À New York, au printemps 2008, alors que l Amérique bruisse des prémices de l élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d écrire le nouveau roman qu il doit remettre à son éditeur d ici quelques mois. Le délai est près d expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d université, Harry Quebert, l un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l enquête s enfonce et il fait l objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola…
Image
Avec tes yeux Sire Cedric


4ème de couverture :

Depuis quelque temps, Thomas fait des rêves atroces. D'épouvantables rêves qui le réveillent en sursaut et morcellent son sommeil qu'il a déjà fragile. Si ce n'était que ça ! Après une séance d'hypnose destinée à régler ses problèmes d'insomnie, il est en proie à des visions. Il se voit, à travers les yeux d'un autre, torturant une jeune femme... Persuadé qu'un meurtre est effectivement en train de se produire, il part à la recherche de la victime. Le cauchemar de Thomas ne fait que commencer. 
mon avis : Premier livre de Sire Cedric pour moi avec un peu d’appréhension ayant entendu le pire et le meilleur sur cet auteur. Une histoire prenante et une lecture facile, Livre dévoré rapidement qui m'a complètement rendue accro et dont j'ai voulu connaître le dénouement au plus tôt, genre j'emmène mon livre partout où je vais tant que je ne l'ai pas fini.... Bref un livre qui m'a bien déconnectée a…
Image
Les Échoués Pascal Manoukian


4ème de couverture :

« Le chien était revenu. De son trou, Virgil sentait son haleine humide. Une odeur de lait tourné, de poulet, d épluchures de légumes et de restes de jambon. Un repas de poubelle comme il en disputait chaque jour à d autres chiens depuis son arrivée en France. Ici, tout s était inversé, il construisait des maisons et habitait dehors. Se cassait le dos pour nourrir ses enfants sans pouvoir les serrer contre lui et se privait de médicaments pour offrir des parfums à une femme dont il avait oublié jusqu à l odeur... »

1992. Lampedusa est encore une petite île tranquille et aucun mur de barbelés ne court le long des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla. Virgil, le Moldave, Chanchal, le Bangladais, et Assan, le Somalien, sont des pionniers. Bientôt, des millions de désespérés prendront d assaut les routes qu ils sont en train d ouvrir.
Arrivés en France, vivants mais endettés et sans papiers, les trois clandestins vont tout partager, les m…
Image
Stupeur et tremblements Amélie Nothomb


4ème de couverture :



Au début des années 90, la narratrice est embauchée par Yumimoto, une puissante firme japonaise. Elle va découvrir à ses dépens l'implacable rigueur de l'autorité d'entreprise, en même temps que les codes de conduite, incompréhensibles au profane, qui gouvernent la vie sociale au pays du Soleil levant.
D'erreurs en maladresses et en échecs, commence alors pour elle, comme dans un mauvais rêve, la descente inexorable dans les degrés de la hiérarchie, jusqu'au rang de surveillante de toilettes, celui de l'humiliation dernière. Une course absurde vers l'abîme - image de la vie -, où l'humour percutant d'Amélie Nothomb fait mouche à chaque ligne.
Entre rire et l'angoisse, cette satire des nouveaux despotismes aux échos kafkaïens a conquis un immense public et valu à l'auteur d'Hygiène de l'assassin le Grand Prix du roman de l'Académie française en 1999.

mon avis : bon j'avo…
Image
Pont-Saint-Esprit
les cercles de l'enfer Laurent Mantese


4ème de couverture :

Parce qu'une histoire se déroule forcément quelque part, la collection LoKhaLe trouve son inspiration près de chez vous. Dans des lieux que vous connaissez bien. Autour de faits dont vous avez peut-être même entendu parler…

Ainsi, au cours de l'été 1951, la commune de Pont-Saint-Esprit, dans le Gard, fut-elle la proie d'un phénomène de contagion inconcevable: près de trois cents personnes manifestèrent des troubles du comportement accompagnés de violentes crises d'hystérie et d'hallucinations sensorielles. À travers un texte fort, empreint d'humanité, Laurent Mantese revient au cœur de l'enfer vécu par les habitants et reconstitue, quasiment heure par heure, le déroulé tragique des événements.

L'article qui accompagne ce court roman apporte un éclairage tant scientifique qu'historique et contextuel à cette affaire hors norme et propose de faire le point d'une manière …
Image
L'innocence des bourreaux Barbara Abel



4ème de couverture : 

Dans une supérette de quartier, quelques clients font leur course, un jour comme tant d'autres. Parmi eux une jeune maman qui a laissé sa fille de trois ans seule à la maison devant un dessin animé. Seulement quelques minutes le temps d'acheter ce qui manquait pour son repas. Parmi eux, un couple adultère, parmi eux une vieille dame et son aide familiale, un caissier qui attend de savoir s'il va être papa, une mère en conflit avec son adolescent... Des gens normaux, sans histoire, ou presque. Et puis un junkie qui, à cause du manque, pousse la porte du magasin, armé et cagoulé pour récupérer quelques dizaines d'euros. Mais quand le braquage tourne mal et que, dans un mouvement de panique, les rôles s'inversent, la vie de ces hommes et femmes sans histoire bascule dans l'horreur. Dès lors, entre victimes et bourreaux, la frontière est mince. Si mince...

mon avis : très bon polar d'un auteur que …
Image
Alexis Vassilkov
ou la vie tumultueuse du fils de Maupassant Bernard Prou

4ème de couverture :

À la veille de sa mort, Guy de Maupassant connaît une ultime idylle avec la peintre Lioubov Andréievna Vassilkova. Les tribulations d’Alexis, leur fils irrévélé, le conduisent dans la Russie révolutionnaire. Bientôt le jeune médecin fait partie de l’entourage proche de Staline et se retrouve déporté au goulag de Mirny, en Sibérie, où il est initié à la franc-maçonnerie dans une loge clandestine. Ses engagements, sa bonne fortune, l’appui occulte d’un chamane yakoute et l’amour de la belle Ayami, lui rendent la liberté et la France de son enfance. En 1940, Alexis rejoint la Résistance dans le maquis de Haute-Loire.
Les aventures d’Alexis Vassilkov, personnage hors du commun que le dramaturge Fernando Arrabal a qualifié de héros strogoffien, épousent les turbulences du XXème siècle jusque bien après-guerre dans un même souffle épique et picaresque.


mon avis : Livre découvert grâce à Gérard Colla…
Image
Patte de velours, œil de lynx Maria Ernestam


4ème de couverture :

Sara et Björn s'installent à la campagne dans la maison qu'ils viennent de rénover. Un paradis d'espace et de liberté pour eux comme pour leur chat. Le couple d'en face, leurs seuls voisins, est charmant. Ils n'ont qu'un seul défaut, leur propre chat, un animal belliqueux qui défend son territoire toutes griffes dehors. Bientôt, une guerre des nerfs s'engage, oeil de lynx contre patte de velours. Et c'est délicieusement cruel. On ne choisit pas ses voisins. Leur chat encore moins.

mon avis : ah le thème des voisins. Barbara Abel nous avait déjà fait connaitre les amours et haines entre voisins. Ici Maria Ernestam nous emmène à la campagne dans une maison que viennent de faire rénover Sara et Bjorn afin d'échapper aux problèmes de voisinage en ville. Leur petit paradis tiendra t-il ses promesses ? un roman court et surprenant
ma note : 4,5 / 5
Image
Les haines en moins Eric Le Guilloux


4ème de couverture :

«Papa... J'ai toujours trouvé ce mot étrange. Ça sonne un peu comme une double détonation : «Pan Pan !», les haines en moins...»

C'est de son lit d'hôpital que Sacha nous confie son histoire, le meilleur comme le pire...

Celle d'un jeune homme ordinaire abîmé par la vie qui rencontre au hasard des rues parisiennes deux femmes :

La première, patronne de bar de nuit haute en couleurs, fera de lui un fils.

La seconde, jeune artiste de Montmartre, fera de lui un père. Enfin, Zadig, son fils, fera de lui un homme...

Une ode à la paternité tout en amour et en subtilité. Un magnifique premier roman d'une grande tendresse qui nous fait passer du rire aux larmes et nous hante encore longtemps une fois la dernière page tournée.

mon avis : livre découvert grâce à lecteurs.com et son opération "68 premiers romans français, 68 premières fois". Gros coup de cœur pour moi, l'histoire de ce jeune homme qui découvre …
Image
D'après une histoire vraie Delphine de Vigan


4ème de couverture :

« Tu sais parfois, je me demande s'il n y a pas quelqu'un qui prend possession de toi. »


mon avis : L'histoire est celle de Delphine, écrivain, et compagne de François B., qui après avoir écrit un livre intime et bouleversant se retrouve face au syndrome de la page blanche. Elle rencontre dans une soirée une certaine L. qui va petit à petit devenir sa meilleure (et exclusive) amie et faire le vide autour d'elle pour "son bien" afin qu'elle puisse de nouveau écrire une histoire "vraie" et pas seulement une fiction. On suit la descente aux enfers de Delphine qui se trouve en face d'une personne manipulatrice et on retrouve l'idée de Misery de Stephen King. Alors la question reste : histoire vraie ou imagination de l'auteur ? Un livre prenant que l'on lit d'une traite mais je suis un petit déçue de ne pas avoir retrouvé l'émotion de son dernier livre et de &…
Image
Les Fauves Ingrid Desjours


4ème de couverture :

Votre pire prédateur : Celui qui vous aura apprivoisé. " Torturez-la ! Violez-la ! Tuez-la ! " À la tête d'une ONG luttant contre le recrutement de jeunes par l'État islamique, l'ambitieuse Haiko est devenue la cible d'une terrible fatwa. Lorsqu'elle engage Lars comme garde du corps, le militaire tout juste revenu d'Afghanistan a un mauvais pressentiment. Sa cliente lui a-t-elle dit l'entière vérité sur ses activités ? Serait-ce la mission de trop pour cet ancien otage des talibans ? Dans cet univers où règnent paranoïa et faux-semblants, Haiko et Lars se fascinent et se défient tels deux fauves prêts à se sauter à la gorge, sans jamais baisser leur garde.


mon avis : un polar hors norme, un sujet explosif, des personnages attachants. Une intrigue qu'on ne lâche qu'une fois la dernière page tournée....

ma note : 5 / 5 sans hésiter
Image
L'intérêt de l'enfant Ian McEwan


4ème de couverture :

A l'âge de cinquante-neuf ans, Fiona Maye est une brillante magistrate à la Haute Cour de Londres où elle exerce en tant que spécialiste du droit de la famille. Passionnée, parfois même hantée par son travail, elle en délaisse sa vie personnelle et son mari Jack. Surtout depuis cette nouvelle affaire : Adam Henry, un adolescent de dix-sept ans atteint de leucémie, risque la mort et les croyances religieuses de sa famille interdisent la transfusion sanguine qui pourrait le sauver. Avant de rendre son jugement, Fiona décide soudainement de se rendre à l'hôpital pour rencontrer Adam. Mais cette entrevue, au cours de laquelle elle découvre un jeune homme romantique, poète et musicien, la trouble. Désormais impliquée personnellement, la magistrate décide de tout faire pour sauver Adam. Seulement sa décision n'est pas sans conséquences et elle se retrouve unie au garçon par un lien étrange qui pourrait bien causer leu…
Image
Aide-moi si tu peux Jérome Attal


4ème de couverture :

Il est toujours prêt à dégainer un bon mot comme certains brandissent leur revolver. Stéphane Caglia n'est pas un flic comme les autres. Pour échapper à la violence urbaine qui est son quotidien, il se réfugie dans les années 80 – les années de son enfance. Traqué par un tueur à la solde d'une mystérieuse secte, il va devoir enquêter sur la disparition d'une jeune fille, liée à une série de crimes. Tamara, dix-sept ans, postait sur Internet des reprises de chansons des Beatles. Là est peut-être la clé de l'énigme... Jérôme Attal s'accapare les codes de l'intrigue policière pour signer un roman poétique, drôle, à la fois nostalgique et vivifiant, truffé de bons mots sur les relations amoureuses et de réflexions mordantes sur le monde d'aujourd'hui.

mon avis : livre totalement différent et décalé par rapport à mes lectures ordinaires. Un grand éclat de rire, un auteur adorable, what else....

ma note spéc…
Image
Pirates Fabrice Loi


4ème de couverture : 

Tony Palacio, forain, trompettiste de jazz, quitte la loterie familiale et monte à Marseille. Entre survie et petits trafics, il y rencontre Max Opale, un ancien militaire devenu expert en balistique. Tour à tour ami, mentor et rival, Max Opale initie Tony à la violence dans une enquête liée aux pirates de Somalie. Et avec Awa, femme d'Opale et soprano sud-africaine, Tony Palacio vivra un singulier duo... Plus encore : Awa lui apprendra que tous les mondes ne se valent pas. Au-delà du destin tragique de Tony, homme libre, Pirates dessine un portrait de Marseille, ville splendide, tendre et brisée, et des infortunés d'ici et d'ailleurs. C'est aussi le récit d'un mystère africain, et des conflits contemporains, aux guerres fragmentées qui prospèrent sur l'oubli et le mensonge. Un roman sur nos idéaux, et sur les liens qui unissent musique, poésie et politique.



mon avis : livre un long au début. La mise en place des personna…
Image
Une fille parfaite Mary Kubica


4ème de couverture :

« Je la suis depuis plusieurs jours. Je sais où elle fait ses courses, où elle travaille. Je ne connais pas la couleur de ses yeux, l’intensité de son regard quand elle a peur. Mais je le saurai bientôt. »

Incapable de dire non au séduisant et énigmatique inconnu qu’elle vient de rencontrer dans un bar, Mia Dennett, jeune héritière d’une des familles les plus en vue de Chicago, accepte de le suivre jusqu’à chez lui. Sans savoir qu’elle a commis une grave erreur. Et qu’après ce soir-là rien, jamais, ne sera plus comme avant.

Avec Une fille parfaite, Mary Kubica mène un récit à trois voix fondé sur une construction incroyablement précise et ingénieuse. Sans jamais le déflorer, l’auteur confère profondeur et intensité au mystère qui entoure le kidnapping de Mia ― jusqu’à la révélation finale qui fait voler en éclats les apparences et donne toute son ampleur à cette histoire bouleversante.


mon avis : un très bon polar, je l'ai vraiment …
Image
Une autre vie S.J. Watson

4ème de couverture :
Elle aime son mari... Elle est obsédée par un inconnu Elle est une mère exemplaire... Elle est prête à tout perdre Elle sait où elle va... Elle a perdu le contrôle Elle est innocente... Elle est infiniment coupable Elle a choisi une double vie... elle pourrait bien perdre les deux. Après Avant d'aller dormir, le nouveau thriller tant attendu de SJ Watson Julia mène une vie bien rangée à Londres avec son mari et son fils. Lorsqu'elle apprend la mort de sa jeune sœur, Kate, victime d'une agression à Paris, elle est sous le choc. Les deux sœurs, dont les relations n'ont jamais été faciles, s'étaient perdues de vue. Ne parvenant pas à faire son deuil, Julia décide d'aller sur place afin d'en savoir plus sur la vie que menait Kate. Elle apprend que cette dernière fréquentait assidûment les sites de rencontre. Le doute s'insinue alors dans son esprit : et si la mort de sa sœur n'était pas due à une simple agr…
Image
Le Crime de Julian Wells Thomas H. Cook


4ème de couverture :

Philip Anders, critique littéraire, s’interroge : pourquoi son ami l’écrivain Julian Wells s’est-il tranché les veines dans une barque, au milieu de l’étang de sa propriété des Hamptons ? Le suicide est irréfutable, ses raisons impénétrables. En enquêtant sur leur passé commun ? un voyage en Argentine du temps de la dictature militaire, au cours duquel leur jolie guide Marisol avait disparu ? mais aussi sur l’œuvre de Julian, hantée par des tueurs aussi abominables qu’Erzsébet Báthory, la Comtesse sanglante, ou Tchikatilo, l’Éventreur rouge de Rostov, Anders est confronté à la part d'ombre de celui qu'il admirait tant. Et si ce suicide n’était pas le seul crime de Julian Wells ? Thomas H. Cook se révèle plus manipulateur que jamais dans ce roman où les mensonges entre amis et les desseins troubles tissent une toile d’une ambiguïté insoutenable.

mon avis : pour moi premier livre de cet auteur que j'ai découvert l…
Image
Juste avant l'oubli Alice Zeniter


4ème de couverture :

Franck a rencontré Emilie il y a huit ans. Il est convaincu qu'elle est la femme de sa vie. Mais la jeune femme, thésarde, connaît une passion sans bornes pour l'écrivain policier Galwin Donnell, mystérieusement disparu en 1985. Elle se rend sur une petite île pour organiser un colloque qui lui est consacré. Franck compte l'y rejoindre et la demander en mariage. Mais rien ne se passe comme prévu.

mon avis  : une île déserte au large de l'Ecosse où a vécu un célèbre écrivain de polars qui se serait suicidé, une jeune femme passionnée par cet homme au point d'écrire une thèse sur ce sujet, un homme profondément amoureux de sa femme qui ne comprend pas pourquoi celle-ci vénère cet inconnu et s'éloigne de lui, une atmosphère étrange sur cette île gardée par un étrange homme roux, un colloque entre passionnés de cet écrivain, et on a l'impression de se retrouver dans un roman d'Agatha Christie même si…
Image
Pandemia Franck Thilliez

4ème de couverture :

" L'homme, tel que nous le connaissons, est le pire virus de la planète. Il se reproduit, détruit, épuise ses propres réserves, sans aucun respect, sans stratégie de survie. Sans nous, cette planète court à la catastrophe. Il faut des hommes purs, sélectionnés parmi les meilleurs, et il faut éliminer le reste. Les microbes sont la solution. " Après Angor, une nouvelle aventure pour l'équipe de Franck Sharko et Lucie Henebelle, renforcée en coulisses par la jeune et courageuse Camille. Et l'enjeu est de taille : la préservation de l'espèce humaine.


mon avis : mon avis ne sera peut être pas très objectif. J'adore cet auteur que j'ai découvert lors de mon premier Quais du polar et que je suis depuis. On trouve les ingrédients qui font un bon polar, un méchant, des gentils à qui il arrive des choses horribles mais surtout une descente aux enfers dans le Darkweb, une découverte du travail des chercheurs de l'…
Image
Les assassins R.J. Ellory


4ème de couverture :

Sur dix-huit mille meurtres par an aux États-Unis, seulement deux cents sont le fait de tueurs en série. Aussi les forces de police ne privilégient-elles que rarement la piste du serial killer. Lorsque quatre homicides sont commis en quinze jours à New York, selon des modes opératoires complètement différents, personne ne pense à faire un lien entre eux. Personne, sauf John Costello. Documentaliste au City Herald, et véritable encyclopédie vivante des serial killers, celui-ci découvre en effet qu'ils ont été commis à la date anniversaire d'un meurtre passé, oeuvre chaque fois d'un tueur en série célèbre, selon une procédure rigoureusement identique. Y aurait-il dans la ville un serial killer qui s'inspire de ses prédécesseurs pour leur rendre un funèbre hommage ?
Bouleversant tous les clichés de rigueur, R. J. Ellory transfigure ici totalement le roman de serial killer en lui apportant un souffle nouveau, comme seuls les tr…
Image
Il faut tenter de vivre Eric Faye


4ème de couverture :

« Dans les temps qui avaient précédé notre rencontre, je m’étais représenté Sandrine Broussard d’une manière très subjective, sur la base de ce qu’on me racontait. À vrai dire, peu m’importait de savoir si j’étais près de la vérité ou non. Je faisais évoluer la jeune femme sur une orbite éloignée de Bonnie Parker, où elle gravitait comme un astre de faible brillance, et je l’imaginais de taille moyenne, blonde, mignonne, pareille à Faye Dunaway dans le film. Sandrine était la portion incongrue de mon univers, différente de tout, rétive aux classements. » Lorsque le narrateur croise enfin Sandrine Broussard il est happé par ce personnage magnétique, son exact contraire. La jeune femme va lui raconter ses vies multiples et tumultueuses, faites d’arnaques et de clandestinité. Mais au plus profond d’elle-même, elle aspire à ne plus être une « passagère clandestine » et à retrouver une place dans ce monde. Pour « tenter de vivre », il …
Image
Les gens dans l'enveloppe Isabelle Monnin


4ème de couverture :

En juin 2012, j’ai acheté sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne savais rien. Les photos me sont arrivées dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe, il y avait des gens à la banalité familière, bouleversante. Je n’imaginais alors pas l’aventure qu’elle me ferait vivre.

J’allais inventer la vie de ces gens puis je partirais à leur recherche. Un soir, j’ai montré l’enveloppe à mon meilleur ami, Alex Beaupain. Il a dit : « On pourrait aussi en faire des chansons. » L’idée semblait folle.

mon avis : Acheté sur les instances de mon libraire qui avait eu un coup de cœur, j'avoue que ce livre ne me tentait pas plus que çà. L'idée de départ était originale : acheter des photos de famille d'inconnus et construire une histoire dessus. Je me suis vite prise au jeu. Première partie : l'histoire imaginée, deuxième partie : les photos, troisième partie : l&#…
Image
Daniel Avner a disparu Elena Costa


4ème de couverture :

Durant l'Occupation, les parents et la soeur du jeune Daniel Avner ont été arrêtés et déportés. Plusieurs mois après la Libération, le grand-père de Daniel envoie le garçon attendre le retour de sa famille au Lutetia, tout en sachant que personne ne reviendra plus. Commence alors une longue période de sévices infligés par le grand-père à son petit-fils. Pourquoi Daniel accepte-t-il sans protester de souffrir, comme si sa douleur lui permettait de revivre celle des disparus, et ainsi de les rejoindre ? Pourquoi se sent-il tenu, après la mort de son grand-père, de retourner attendre devant le Lutetia, alors que l'établissement a depuis longtemps retrouvé sa fonction d'hôtel ? Sa rencontre avec Dora sur le boulevard Raspail le délivrera-t-elle de son obsession ?

mon avis : la vie d'un enfant qui se sent responsable de la disparition de ses parents et de sa sœur. Sa solitude, les sévices qu'il accepte avec joie et …