La veuve des Van Gogh de Camilo Sanchez




La veuve des Van Gogh

Camilo Sanchez


Liana Levi
153 pages


4ème de couverture : 

Sur la mort de Vincent Van Gogh tout a été écrit. Sur celle de son frère, Théo, terrassé par le chagrin, des litres d’encre ont été aussi déversés. Mais personne n’a évoqué ce qu’il advint de Johanna Bonger, épouse de Théo, qui vécut un double veuvage tant le lien des deux frères était fort. Après la disparition de son mari dans un hôpital psychiatrique d’Utrecht la jeune femme décide d’ouvrir, à quelques kilomètres d’Amsterdam, une auberge qui lui permettrait, à elle et à son enfant qui a tout juste un an, de survivre. C’est là qu’elle réunit les écrits de Vincent, qu’elle accroche aux murs ses tableaux. Nous sommes en 1891 et certains voyageurs de cette fin de siècle s’arrêtent volontiers dans l’agréable demeure. Déconcertés ils regardent ces tableaux aux couleurs inattendues. Des tableaux qui jusque-là n’ont pas trouvé acquéreur, ni à Arles ni à Paris, qui ont été dédaignés et même voués par certains au bûcher tant ils paraissaient « démoniaques ». Grâce à cette exposition et aux efforts déployés par Johanna le peintre connaîtra enfin une gloire posthume. Une histoire méconnue et passionnante


mon avis :  Après Vincent qu'on assassine et la valse des arbres et du ciel, je découvre une nouvelle facette de l'histoire de Van Gogh avec ce livre sur Johanna la femme de Théo. L'auteur cette fois, nous fait un récit très documenté qui débute après juste après la mort de Vincent Van Gogh. Pas de romance ni de récit imaginaire, l'auteur nous précise chaque pan de l'histoire en indiquant ses références. Un livre très intéressant et complémentaire aux deux autres que j'ai beaucoup aimé.



Commentaires

  1. C'est quand même vu à travers le regard de Johanna, ce qui donne à ce texte sa dimension romanesque.
    Pour ma part, j'ai beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Je vais bien, ne t'en fais pas d'Olivier Adam

La couleur des âmes mortes de Gilles Caillot

Quand on n'a que l'humour d'Amélie Antoine