Articles

Affichage des articles du 2018
Image
Sherlock Holmes, le chien des Baskerville Arthur Conan Doyle
J'AI LU 190 pages

4ème de couverture :
Des cris lugubres résonnent dans la lande… Et voici que la légende prend corps. Un chien énorme, créature fantomatique et infernale, serait à l’origine de la mort de sir Charles Baskerville. Une malédiction plane sur cette famille depuis que l’ancêtre impie provoqua en son temps les forces dumal ! Sherlock Holmes ne peut croire à de telles sornettes. Aussi, lorsqu’il dépêche le fidèle Watson auprès de sir Henry, l’héritier nouvellement débarqué d’Amérique, il ne doute pas de mettre rapidement fin aux spéculations. Pourtant, la mort frappe encore sur la lande. Et le manoir des Baskerville est le théâtre de phénomènes étranges…

mon avis :  Je découvre enfin une aventure du célèbre détective. Un très bon moment de lecture à renouveler très bientôt
Image
Les loyautés Delphine de Vigan
JCLattès 208 pages

4ème de couverture :

«  Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d'innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révelerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ?"

mon avis : je retrouve avec plaisir la plume de Delphine de Vigan de No et moi. Un roman bouleversant dans lequel chacun est mis face à sa loyauté envers l'autre et cette loyauté l'empêche souvent de faire le bon choix. Une lecture comme je les aime
Image
Les Rêveurs Isabelle Carré
Grasset 304 pages

4ème de couverture :
«  On devrait trouver des moyens pour empêcher qu’un parfum s’épuise, demander un engagement au vendeur – certifiez-moi qu’il sera sur les rayons pour cinquante ou soixante ans, sinon retirez-le tout de suite. Faites-le pour moi et pour tous ceux qui, grâce à un flacon acheté dans un grand magasin, retrouvent l’odeur de leur mère, d’une maison, d’une époque bénie de leur vie, d’un premier amour ou, plus précieuse encore, quasi inaccessible, l’odeur de leur enfance…  »
  I. C.

Quand l’enfance a pour décor les années 70, tout semble possible. Mais pour cette famille de rêveurs un peu déglinguée, formidablement touchante, le chemin de la liberté est périlleux. Isabelle Carré dit les couleurs acidulées de l’époque, la découverte du monde compliqué des adultes, leurs douloureuses métamorphoses, la force et la fragilité d’une jeune fille que le théâtre va révéler à elle-même. Une rare grâce d’écriture.


mon avis :  …

L'affaire Mayerling de Bernard Quiriny

Image
L'affaire Mayerling Bernard Quiriny

Rivages 270 pages 

4ème de couverture :
Qu'arrive-t-il aux habitants du Mayerling ? Cette résidence neuve de haut standing, aux occupants triés sur le volet, est une promesse de sérénité à laquelle succombent de nombreux acheteurs dans la ville de Rouvières. Mais derrière ses portes protégées par les digicodes, la vie se dérègle peu à peu. Les conflits et les accidents se succèdent. Les Lemoine, jeune couple dynamique, s'entre-déchirent. La très pieuse Mme Camy se retrouve nymphomane. M. Paul rêve d'assassiner les bruyants locataires de l'étage supérieur. Une odeur pestilentielle s'échappe du logement de Mine Meunier. Et Mme Chopard voit le fantôme de sa mère... Hanté par je ne sais quel démon, le Mayerling aurait-il décidé d'en finir avec ses habitants ? De situations cocasses en dérapages absurdes, le narrateur retrace le naufrage d'une communauté aux tensions exacerbées. Ce roman drôle et glaçant nous …
Image
Les guerres de mon père Colombe Schneck
Stock 306 pages

4ème de couverture :
« Quand j’évoque mon père devant ses proches, bientôt trente ans après sa mort, ils sourient toujours, un sourire reconnaissant pour sa générosité. Il répétait, il ne faut laisser que des bons souvenirs. Il disait aussi, on ne parle pas des choses qui fâchent. À le voir vivre, on ne pouvait rien deviner des guerres qu’il avait traversées. J’ai découvert ce qu’il cachait, la violence, l’exil, les destructions et la honte, j’ai compris que sa manière d’être était un état de survie et de résistance.
Quand je regarde cette photo en couverture de ce livre, moi à l’âge de deux ans sur les épaules de mon père, je vois l’arrogance de mon regard d’enfant, son amour était immortel. Sa mort à la sortie de l’adolescence m’a laissée dans un état
de grande solitude. En écrivant, en enquêtant dans les archives, pour comprendre
ce que mon père fuyait, je me suis avouée, pour la première fois, que nous n’étions pas …
Image
Géographie d'un adultère Agnès Riva Gallimard 128 pages 



4ème de couverture :

Ema et Paul sont amants. Comme d'autres avant eux ils se sont rencontrés au travail, sont mariés, ont des enfants et se donnent rendez-vous à l'abri des regards. La voiture de Paul, un coin de la maison d'Ema, une chambre d'hôtel... Mais très vite leur relation souffre de ce cadre trop étroit et Ema décide de les mettre tous deux en danger sur ce mince territoire, au risque de tout perdre. En s'attachant de manière inédite aux lieux de la passion, Géographie d'un adultère jette un regard bouleversant sur l'attente et le désir.

mon avis : ma première déception de l'année. Sujet banal mais pouvant donner lieu à quelque chose qui aurait pu être intéressant. Un rendez-vous manqué pour moi

Mr MERCEDES de Stephen King

Image
Mr MERCEDES Stephen King
Le Livre de Poche 672 pages

4ème de couverture :
Midwest, 2009. Dans l’aube glacée, des centaines de chômeurs en quête d’un job font la queue devant un salon de l’emploi. Soudain, une Mercedes fonce sur la foule, laissant huit morts et quinze blessés dans son sillage. Le chauffard, lui, a disparu dans la brume, sans laisser de traces. Un an plus tard, Bill Hodges, flic à la retraite qui n’a pas su résoudre l’affaire, reste obsédé par ce massacre. Une lettre du « tueur à la Mercedes » va le sortir de la dépression et de l’ennui qui le guettent.

mon avis :  Livre lu dans le cadre d'une lecture commune et je retrouve Stephen King que je n'avais pas lu depuis Cà dans ma jeunesse. Cette fois, on retrouve cet auteur dans un polar qui démarre un peu lentement à mon goût. Mais passé quelques chapitre, le moteur s'emballe et on le dévore jusqu'à la dernière page. Conclusion : Je vais surement lire d'autres livres de cet auteur que j'avai…

Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

Image
Des fleurs pour Algernon Daniel Keyes
J'ai Lu 300 pages

4ème de couverture :
Algernon est une souris dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l'intelligence. Enhardis par cette réussite, les savants tentent, avec l'assistance de la psychologue Alice Kinnian, d'appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d'esprit. C'est bientôt l'extraordinaire éveil de l'intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l'amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jour, les facultés supérieures d'Algernon commencent à décliner... 

mon avis :  un livre qui était depuis deux ans dans ma PAL et que j'ai ressorti grâce aux LC du groupe de lecture Science Fiction. Ce sera donc ma lecture du mois pour ce groupe. Ce livre nous retrace le parcours de Charlie, jeune homme simple d'esprit, qui est pris comme cobaye humain pour une expérience visant à le …
Image
Chanson de la ville silencieuse Olivier Adam
Flammarion 219 pages

4ème de couverture :

Je suis la fille du chanteur. La fille seule au fond des cafés, qui noircit des carnets, note ce qu'elle ressent pour savoir qu'elle ressent. La fille qui se perd dans les rues de Paris au petit matin. La fille qui baisse les yeux. Je suis la fille dont le père est parti dans la nuit. La fille dont le père a garé sa voiture le long du fleuve. La fille dont le père a été déclaré mort. Celle qui prend un avion sur la foi d'un cliché flou. Celle dans les rues de Lisbonne, sur les pentes de l'Alfama. Qui guette un musicien errant, une étoile dépouillée d'elle-même, un ermite qui aurait tout laissé derrière lui. La fille qui traverse les jardins, que les vivants bouleversent, que les mots des autres comblent, la fille qui ne veut pas disparaître. Qui peu à peu se délivre.

mon avis : je suis une fan de cet auteur et ce nouvel opus ne m'a pas déçue. Je ressors de ce livr…

Seuls les vautours de Nicolas Zeimet

Image
Seuls les vautours Nicolas Zeimet
10 / 18 552 pages

4ème de couverture :
Dans une petite bourgade de l'Utah, un soir de l'année 1985, une fillette de cinq ans disparaît brutalement. Toute la communauté se mobilise: les quelques policiers du poste local mais aussi le médecin, un journaliste mais aussi les enfants du village. Des enfants qui ont l'imagination fertile et qui racontent d'étranges histoires. En suivant les destins croisés d'une dizaine de personnages, l'enquête progresse, les haines et les attirances se cristallisent alors que des découvertes bien réelles mènent à des événements qu'on croyait définitivement sortis des mémoires. Certains, en tous cas, auraient bien voulu les oublier. 

mon avis :  Une belle découverte avec un auteur que je ne connaissais pas encore. Un roman très noir, une petite ville où tout le monde médit de tout le monde et où des disparitions se succèdent depuis des années. Est-ce un tueur humain ou est-ce la nature …
Image
Les passeurs de livres de Daraya Delphine Minoui

Le Seuil 160 pages

4ème de couverture :
De 2012 à 2016, la banlieue rebelle de Daraya a subi un siège implacable imposé par Damas. Quatre années de descente aux enfers, rythmées par les bombardements au baril d'explosifs, les attaques au gaz chimique, la soumission par la faim. Face à la violence du régime de Bachar al-Assad, une quarantaine de jeunes révolutionnaires syriens a fait le pari insolite d'exhumer des milliers d'ouvrages ensevelis sous les ruines pour les rassembler dans une bibliothèque clandestine, calfeutrée dans un sous-sol de la ville.

Leur résistance par les livres est une allégorie : celle du refus absolu de toute forme de domination politique ou religieuse. Elle incarne cette troisième voix, entre Damas et Daech, née des manifestations pacifiques du début du soulèvement anti-Assad de 2011, que la guerre menace aujourd'hui d'étouffer. Ce récit, fruit d'une correspondance menée par …